Pages   Adoptions - Abandons
 

 

ADOPTION - ABANDON
Don minimal d'Adoption - Don minimal d'Abandon

 


Menu

       Adopter un animal à la S.P.A. du Boulonnais
       Frais de participation à l'adoption. Don minimal

       Abandonner
un animal à la S.P.A.
      
Frais de participation à l'abandon. Don minimal

 

 

ADOPTER UN ANIMAL à la S.P.A. du Boulonnais
Gare aux " coups de cœur " éphémères !!!

 


Près de 60 000 animaux transitent tous les ans dans les refuges " S.P.A. " de France.
 


extrait de l'article de presse de la Semaine dans le Boulonnais en octobre 2008

Pour favoriser l'adoption

" Pour adopter un animal, il faut qu'il y ait un véritable coup de cœur "


« Une chose est primordiale, déclare le responsable du refuge : il faut que les adoptants aient un coup de cœur I Nous, qui connaissons bien chaque animal, essayons de le diriger vers la personne qui lui correspondra le mieux. Après, ça prend où pas. On ne peut jamais vraiment savoir à l'avance. .. Cette démarche, reprend-elle, est pourtant essentielle pour pérenniser l'adoption car il peut arriver que les animaux nous soient rendus parce que ça ne fonctionne pas avec l'adoptant. Alors on reprend l'animal et on recommence tout le processus avec une autre famille. À la S.P.A. du Boulonnais, il n'y a pas d'euthanasie, on protège les animaux et on subvient à leurs besoins grâces aux nombreux dons que nous recevons ».
 

 


Modalités d'adoption
( Il est important de lire cette article )

L'animal qui a été abandonné, puis qui sera adopté représente une coût pour la S.P.A.

C'est pour cela qu'il vous est demandé un
DON MINIMAL D'ADOPTION


Que ce soit un animal jeune ou un animal plus âgé il est obligatoire, de par la loi, qu'il passe par une visite, par le vétérinaire de la S.P.A. , avant de lui trouver une famille d'adoption

Il sera identifié si il ne l'est pas (
puce électronique obligatoire de par la loi )
Il sera ausculté afin de détecter une anomalie
Il sera identifié au nom de la S.P.A du Boulonnais
Identification obligatoire pour tous les chiens depuis 1999
Identification obligatoire pour tous les chats depuis janvier 2012
Il sera vacciné pour être mis à jour  des vaccins
Vaccination obligatoire pour tous les animaux depuis 1999
Il sera pesé et vermifugé
Il sera déparasité ( débarrassé des puces et autres parasites )
Il aura un traitement adéquat en fonction de son auscultation si celle ci a révélé une anomalie passagère
Il sera établi un carnet de suivi relatant la visite et toutes les mises à jour.

Les chats sont systématiquement stérilisés pour limiter la prolifération et réduire les risques de maladies.
Il s'agit donc d'une intervention chirurgicale


Les chiens sont parfois castrés ou stérilisés soit pour réguler un comportement ou une suspicion de maladie l
Il s'agit donc d'une intervention chirurgicale

Dans certains cas particuliers des animaux qui entrent en  mauvais états sont dans l'obligation d'avoir des soins plus lourds pour être sauvés. Ils sont dirigés sur Lille pour les grosses interventions

TOUT CELA A UN COÛT


Avec les legs, les dons en espèces, ,
la S.P.A du Boulonnais ne peut compter que
sur le dynamisme de ses membres bénévoles.


Une somme moyenne de 125 euros vous sera demandée pour adopter un animal. Cette somme ne constitue pas un prix de vente mais une modeste participation aux frais engagés par la S.P.A. du Boulonnais.
Elle peut varier suivant l'âge de l'animal adopté ou le fait qu'il ait été castré
Elle ne sera en aucun cas remboursée, même partiellement, en cas de retour de l'animal. L'animal ne pourra en aucun cas être "échangé" en cas de retour pour quelque cause que ce soit.
( sauf cas très exceptionnel vu en réunion de Comité )
 

Vous serez amené à signer un formulaire d'adoption comportant un engagement.

Frais de participation à l'adoption. Don minimal   clic ici
 

 


Au moment d'accueillir un animal à la maison ...

 pourquoi ne pas penser à eux,
ils courent après une vrai famille ?


 


 Mais ...

Le choix d’adopter un animal de la S.P.A. du Boulonnais
( ou d'ailleurs ... )

Ce sont des  responsabilités à assumer !

Honey dans les bras de denis ... C'est un ami

Voici ce que Denis nous écrit de, tout là bas , sa belle Alsace.

Témoignage d'un ami
( en hommage à son fidèle compagnon décédé : Sisco. )

Quand Sisco est
décédé en 2 jours d'une piqûre de tic qui lui a donné la " Rickettsiose", j'avais tellement souffert que je m’étais juré de ne plus prendre de chien pour m'éviter une telle souffrance,  et une telle souffrance à l'animal.

Mais le manque d'amour que nous donne ces animaux est tel que je souffrais dans ma solitude.

Après, il m'a paru plus qu'évident, de reprendre un animal à 4 pattes et j'ai jeté mon dévolu sur cette mignonne " labradorette " qui déborde de tendresse et d'amour.
Je sais que toi et Lily vous comprenez tout ce que nous apportent ces animaux.

Jamais un être humain nous apportera autant d'amour, de fidélité loyale et désintéressée.

Merci de ce témoignage Denis.


La décision d’adopter un animal ne doit pas se prendre à la légère suite à un coup de blues lié à la solitude. C’est un  acte qui doit être mûrement réfléchi  pour votre bonheur mais aussi et surtout pour celui de l’adopté. Plusieurs paramètres doivent être pris en compte avant de franchir le pas. Un animal est un être vivant qui a besoin de nourriture, d’espace, de soins et surtout d’affection et ce, pour de nombreuses années (15 ans ) . Un animal adopté est un nouveau-venu dans la famille qui va entraîner, qu’on le veuille ou non, des bouleversements dans les habitudes de chacun, au quotidien. Il fait souvent des bêtise quand il est jeune.

Adopter un chien ou un chat adulte est d'abord et avant tout un geste empreint d'empathie et de compassion. Il reste important de se rendre sur le lieu de vie de son futur compagnon au moment de l'adoption et de veiller aux lieux dans lesquels il vit. Est il joyeux, est il craintif, réagit il à nos sollicitations ?

Adopter un animal c'est aussi faire preuve de responsabilité envers les autres. Il faudra veiller à ce qu'il ne dérange pas trop les voisins. Il sera important de le sociabiliser avec vos amis et votre entourage. Pour le chat Il est vivement conseillé de le faire stériliser pour éviter la prolifération afin d'éviter l'hécatombe de ces chatons abandonnés un peu partout ...avec la mère ...
 

avant d'adopter un compagnon, avez-vous réfléchi ? ...

qu'il s'agit non pas d'un objet, mais d'un être vivant avec, lui aussi, son caractère,

qu'il a des besoins, y compris le besoin d'aimer et d'être aimé ?

à ce que vous en ferez quand vous partirez en vacances ?

que le chien doit être promené plus de trois fois par jour,

que le bac à litière du chat doit être nettoyé très régulèrement.

que si votre animal est malade, il faudra payer le vétérinaire et les médicaments.

que nourrir un gros chien revient relativement cher.

qu'il faut de l'espace et de grandes promenades.

qu'il lui faudra des soins vétérinaire tous les ans (vaccins et autres).

que pendant dix à quinze ans,
vous serez TOUT pour lui ! Sans vous il ne peut rien faire.


 Attention
 

Si vous n'êtes pas mentalement et physiquement prêt à adopter un animal, si vous disposez de trop peu de temps pour vous occuper de lui au quotidien ou trop d'espace, si personne ne peut vous aider à palier vos longues et fréquentes absences ... ne prenez surtout pas un animal.

 

 


Le Contrat d'adoption de la S.P.A. du Boulonnais


Au dos de ce contrat d'adoption, " que vous signez ", vous pouvez y lire
 

 ENGAGEMENT et CONDITIONS DE PLACEMENT


Je certifie que toutes les conditions reprises ci-dessous m'ont été clairement expliquées au moment du placement de l'animal :

1/ Dès la signature du présent contrat, je reconnais être le DÉTENTEUR DE L'ANIMAL ( Code Civil : Article 1385 ) J'en assume ainsi l'entière responsabilité en ce qui concerne les dégâts, blessures ou accidents que celui-ci pourrait occasionner. Du fait de la présente adoption, je donne décharge à la S.P.A. DU BOULONNAIS de toute responsabilité

2/ Je ne dois, sous aucun prétexte, et même pour une très courte période, laisser l'animal sans surveillance aux côtés ou à proximité d'un / d’ enfants ou d'une / de personnes fragiles.

3/ Je m'engage à ne pas encourager l'éventuelle agressivité de l'animal que je viens d'adopter, ainsi qu’à le soustraire de tout environnement susceptible de l’énerver.

4/ Toute reproduction avec l’animal qui m’a été confié est interdite.

5/ Avant son adoption l’animal est vu par le vétérinaire de la S.P.A.. La S.P.A. DU BOULONNAIS n'a pas toujours eu l’entière connaissance des antécédents des animaux qu'elle recueille. J'ai bien noté que la S.P.A. DU BOULONNAIS ne prend pas en charge les frais vétérinaires survenant après I’adoption, y compris les vaccinations.

6/ L'adoptant s'engage à ne pas faire pratiquer sur I’animal adopté des opérations inutilement mutilantes (exemple : otectomie, caudectomie, onychectomie (opération pattes de velours), résection des cordes vocales, etc.)) . Il s’engage à bien le traiter : il recevra nourriture, soins et habitat convenable selon les réglementations en vigueur dans le code rural. Les chiens et, sauf impossibilité, les chats, seront constamment munis d'un collier portant le nom et l'adresse du détenteur.

7/ En cas de perte de l'animal je m'engage à prévenir la S.P.A. DU BOULONNAIS dans un délai maximum de deux jours et à utiliser tous les moyens pour le retrouver.

8/ En cas de décès de l'animal par maladie ou accident je m'engage à prévenir la S.P.A. DU BOULONNAIS dans un délai maximum de deux jours. en les justifiant dans toute la mesure du possible : Avis, précisions et justifications seront communiqués par écrit à la S.P.A. DU BOULONNAIS.

9/ Les changements d'adresse seront rapidement signalés à la S.P.A. DU BOULONNAIS de préférence par écrit et/ou à l’organisme de sa carte d’identification.

10/ Je reconnais à la S.P.A. DU BOULONNAIS le droit de vérifier les conditions de vie de l'animal. Si des mauvais traitements sont constatés, la S.P.A. DU BOULONNAIS pourra me reprendre l'animal sans conditions et sous réserve des pénalités légales susceptibles de m'être appliquées.

11/ Si, après deux tentatives, le visiteur S.P.A. n'a pas pu voir I’animal, l’adoptant s'engage à Ie présenter au siège social de la S.P.A. DU BOULONNAIS ( Refuge du Moulin Wibert ) ou à son représentant, dans les quinze jours suivant cette demande.

12/ La S.P.A. DU BOULONNAIS, reste propriétaire de I‘animal. Vous pouvez acquérir l’Identification de l’animal en faisant la demande auprès de l’Association.

13/ Si je désire me séparer de l'animal:
a) Il est toujours identifié au nom de la S.P.A. DU BOULONNAIS : je dois prévenir l’association qui me fixera un rendez-vous.
b) il est au nom de l’adoptant : il est vivement conseillé de prévenir la S.P.A. DU BOULONNAIS afin de trouver la meilleure solution pour l’abandon.

14/ Toute personne venant à la S.P.A DU BOULONNAIS pour adopter un animal agit à son propre compte. L’adoption étant « Intuitu personæ»

15/ En cas de litige ou de contestation, les tribunaux de Boulogne sur mer sont seuls compétents.


* Article 1385 du Code civil
Créé par Loi 1804-02-09 promulguée le 19 février 1804
Le propriétaire d'un animal, ou celui qui s'en sert, pendant qu'il est à son usage,
est responsable du dommage que l'animal a causé,
soit que l'animal fût sous sa garde, soit qu'il fût égaré ou échappé.
 



ABANDONNER UN ANIMAL à la S.P.A. du Boulonnais
Ne faite pas quelque chose que vous pourriez regretter ... Réfléchissez

 

 

Claude Lévi-Strauss a écrit :


« L’homme occidental ne peut-il comprendre qu’en s’arrogeant le droit de séparer radicalement l’humanité de l’animalité, en accordant à l’une tout ce qu’il retirait à l’autre, il ouvrait un cycle maudit, et que la même frontière, constamment reculée, servirait à écarter des hommes d’autres hommes, à revendiquer au profit de minorités toujours plus restreintes le privilège d’un humanisme corrompu aussitôt que né pour avoir emprunté à l’amour-propre son principe et sa notion ? (...)

 

L’unique espoir pour chacun d’entre nous de n’être pas traité en bête par ses semblables est que tous ses semblables, lui le premier, s’éprouvent immédiatement comme des êtres souffrants. »

 


Frais de participation à l'abandon. Don minimal      clic ici
 

 

Que de très mauvaises excuses
pour tuer votre animal.



 

 


Vous l'abandonnez ...
Pourquoi ? Lui ne vous trahit pas et vous reste fidéle
mais lui !
il ne vous oubliera jamais.

 

 


à propos de l'abandon


  deux questions nous interpellent
!


L'Abandon est il un acte barbare ?
 



Oui, dans certaines conditions l'abandon est un acte "Barbare". Il y a quelques années, " Trente millions d'Amis ", avait édité, en période de vacances, un autocollant avec ce titre. . Quand l'acte d'abandonner est lâche et dépourvu de toute humanité et qu'il va entraîner pour l'animal des conséquences douloureuses allant jusqu'à la mort parfois.... c'est un ACTE BARBARE
 

 

C'est un individu, s'imaginant seul, à l'abri du regard des autres, qui va  jeter par la voiture en pleine campagne son chat ou son chien. C'est  l'autre qui pousse le vice de l'attacher à un arbre dans un coin isolé et dépourvu d'habitations et ainsi de suite car il serait fastidieux de vouloir décrire, ici,  tous ces comportements inqualifiables, sans humanité aucune. 
 

 

L'Abandon est il un acte de courage et d'humanité ?

Venir abandonner son animal n'est pas une démarche facile...
On sent bien la gêne chez celui qui abandonne. Il faut trouver la bonne excuse, pardi ! ...



La plupart du temps on ressent la peine et le chagrin de celui ou de celle qui abandonne.

Pour des raisons toutes autres compréhensives et humaines, on doit se séparer d'une bête pour qui on éprouve beaucoup d'amour.
C'est souvent le cas dans "des séparations", "des mutations de travail", "des déménagements", "des contraintes familiales", "des problèmes de présence" ou "de comportement à la maison"... "de décès" etc.


L'attitude ne trompe pas. C'est beaucoup de pleurs avec la séparation de celui qu'on laisse mais à qui l'on donne la chance de retrouver un foyer d'adoption.
C'est une attitude responsable et humaine. Dans ces cas là seulement, et après avoir essayer de faire le tour du problème, on peut parler de "courage".
 

 

" Le journal d'un chien édition spéciale "


Semaine 1:
Ca fait aujourd'hui une semaine que je suis né, ¡Quel bonheur d'être arrivé dans ce monde!
Mois 01:
Ma maman s'occupe très bien de moi. C'est une maman exemplaire.
Mois 02:
Aujourd'hui j'ai été séparé de maman. Elle était très inquiète et m'a dit adieu du regard. En espérant que ma nouvelle "famille humaine" s'occupera aussi bien de moi qu'elle l'a fait.
Mois 04:
J'ai grandi vite, tout m'attire et m'intéresse. Il y a plusieurs enfants à la maison, ils sont pour moi comme des "petits frères". Nous sommes très polissons, ils me tirent la queue, et je les mords pour jouer.
Mois 05:
Aujourd'hui, ils m'ont disputé. Ma maîtresse m'a grondé parce que j'ai fait "pipi" à l'intérieur de la maison, mais ils ne m'ont jamais dit où je devais le faire. En plus je dors dans la réserve... et je ne me plaignais pas!
Mois 12:
Aujourd'hui j'ai eu un an. Je suis un chien adulte. Mes maîtres disent que j'ai grandi plus qu'ils ne le pensaient. Qu'est-ce qu'ils doivent être fiers de moi !
Mois 13:
Aujourd'hui, je me suis senti très mal. Mon "petit frère" m'a pris ma balle. Moi je ne lui prends jamais ses jouets. Alors je lui ai reprise. Mais mes mâchoires sont devenues fortes et je l'ai blessé sans le vouloir. Après la peur, ils m'ont enchaîné, je ne peux presque plus voir le soleil. Ils disent qu'ils vont me surveiller, que je suis un ingrat. Je ne comprends rien à ce qui se passe.
Mois 15:
Plus rien n'est pareil... je vis sur le balcon. Je me sens très seul, ma famille ne m'aime plus. Ils oublient parfois que j'ai faim et soif. Quand il pleut, je n'ai pas de toit pour m'abriter.
Mois 16:
Aujourd'hui, ils m'ont fait descendre du balcon. J'étais sûr que ma famille m'avait pardonné et j'étais si content que je sautais de joie. Ma queue bougeait dans tous les sens. En plus, ils m'emmènent avec eux pour une promenade. Nous avons pris la direction de la route et d'un coup, ils se sont arrêtés. Ils ont ouvert la porte et je suis descendu tout content, croyant que nous allions passer la journée à la campagne. Je ne comprends pas pourquoi ils ont fermé la porte et sont partis. "Ecoutez, attendez !" Vous... vous m'oubliez. J'ai couru derrière la voiture de toutes mes forces. Mon angoisse grandissait quand je me rendais compte que j'allais m'évanouir et qu'ils ne s'arrêtaient pas : ils m'avaient oublié.
Mois 17:
J'ai essayé en vain de retrouver le chemin pour rentrer à la maison. Je me sens et je suis perdu. Sur mon chemin, il y a des gens de cœur qui me regardent avec tristesse et me donnent un peu à manger. Je les remercie du regard et du fond du cœur. J'aimerais qu'ils m'adoptent et je leur serais loyal comme personne. Mais ils disent juste "pauvre petit chien", il a dû se perdre.
Mois 18:  L'autre jour, je suis passé devant une école et j'ai vu plein d'enfants et de jeunes comme mes "petits frères". Je me suis approché et un groupe, en riant, m'a lancé une pluie de pierres pour "voir qui visait le mieux". Une des pierres m'a abîmé l'œil et depuis je ne vois plus de celui-ci.
Mois 19:
Vous ne le croirez pas, mais les gens avaient plus pitié de moi quand j'étais plus joli. Maintenant je suis très maigre, mon aspect à changé. J'ai perdu mon œil et les gens me font partir à coup de balais quand j'essaie de me coucher dans un petit coin d'ombre.
Mois 20:
Je ne peux presque pas bouger. Aujourd'hui, en essayant de traverser la rue où circulent les voitures, je me suis fait renverser. Je pensais être dans un endroit sûr appelé fossé, mais je n'oublierai jamais le regard de satisfaction du conducteur qui a même fait un écart pour essayer de m'écraser. Si au moins il m'avait tué ! Mais il m'a éclaté la hanche. La douleur est terrible, mes pattes arrières ne réagissent plus et je me suis difficilement tiré vers un peu d'herbe au bord de la route.
Mois 21:
Cela fait 10 jours que je passe sous le soleil, la pluie, sans manger. Je ne peux pas bouger. La douleur est insupportable. Je me sens très mal, je suis dans un lieu humide et on dirait même que mon poil tombe. Des gens passent, ils ne me voient même pas, d'autres disent "ne t'approche pas". Je suis presque inconscient, mais une force étrange m'a fait ouvrir les yeux... la douceur de sa voix m'a fait réagir. Elle disait "Pauvre petit chien, dans quel état ils t'ont laissé"... avec elle il y avait un monsieur en blouse blanche, il m'a touché et a dit "je regrette madame, mais ce chien ne peut plus être soigné, il vaut mieux arrêter ses souffrances". La gentille dame s'est mise à pleurer et a approuvé.


Comme je le pouvais, j'ai bougé la queue et je l'ai regardé,
la remerciant de m'aider à trouver enfin le repos.

Je n'ai senti que la piqûre de la seringue
et je me suis endormi pour toujours en me demandant
pourquoi j'étais né si personne ne me voulait.

La solution n'est pas de jeter un chien à la rue, mais de l'éduquer.
Ne transforme pas en problème une compagnie fidèle.
Aide à faire prendre conscience et à mettre fin au problème des chiens abandonnés.
 

 


Pour être heureux il faut penser au bonheur d'un autre   (G. Bachelard)